Peut-on cultiver et produire son propre CBD ?

By Thibault

La culture du CBD est-elle légale en France ? Oui ! Mais, est-il autorisé de faire son propre CBD ? Avant de trouver une réponse juste à cette question, il faut impérativement se référer à la législation, c’est-à-dire aux lois et règlements qui sillonnent autour de cette culture.

Il est vrai que la culture de chanvre CBD et de chanvre industriel est autorisée depuis des lustres dans l’hexagone. Il se voit d’ailleurs attribuer le titre de second producteur mondial, derrière la Chine. Du coup, si vous envisagez de faire votre propre CBD, cet article vous sera d’une grande utilité.

La production de CBD en France : que dit la législation ?

Avant tout, il faut noter que le CBD est un produit dérivé du chanvre. Autrement dit, l’extraction de CBD est faite depuis les fleurs du plant de chanvre, mais aussi à partir de la tige et des graines. La culture de cette plante n’est pas interdite. Tout le monde a ainsi le droit de se lancer dans sa production et sa culture.

Cependant, il y a un certain nombre de règles établies par la législature avec l’accord des autorités nationales pour encadrer la production. L’objectif est de faire en sorte que la dérive ne soit pas possible dans les cultures de Cannabis.

En effet, il est prévu par la loi que les plants de chanvre cultivés doivent faire partie de la liste établie par le ministère de la Santé. Il existe plusieurs variétés de plants de chanvre, parmi lesquels une vingtaine est autorisée à être cultivée en France. Cela est inscrit sur un arrêté ministériel.

De plus, même si vous cultivez votre chanvre, l’utilisation industrielle et commerciale de la fleur, encore appelée sommité fleurie dans le jargon vert, est strictement interdite.

Donc, bien que la culture de CBD soit permise, son extraction ne l’est pas à 100 %.

Pour extraire le CBD en France, vous ne le faites que par les fibres de chanvre ou par les graines de chanvre, qui en réalité n’en contiennent qu’en quantité imperceptible.

D’autre part, les producteurs doivent être en conformité avec les teneurs en THC indiquées par le gouvernement. La quantité réglementaire en THC de plants de chanvre ne doit pas dépasser 0,2 %. Aussi, si vous voulez produire des plants de chanvre, vous ne devez pas cultiver des végétaux contenant des substances nocives ou psychotropes.

Un producteur n’a pas le droit de vanter les mérites médicinaux du CBD afin de le vendre. La publicité du CBD médical ou thérapeutique, peu importe la manière, est aussi formellement interdite.

Voir plus de détails sur le cadre légal du CBD

 

Toutefois, vous pouvez avancer que le CBD extrait de ces plantes peut s’avérer être un produit de substitution à un complément alimentaire. L’objectif principal de ces différentes dispositions prises est de contrôler les plants de CBD des différents agriculteurs. Pour faire votre propre CBD, il vous faut travailler étroitement avec les forces de l’ordre.

Autrement dit, il est possible de s’improviser producteur de chanvre de CBD, mais à condition de se conformer à des règles qui peuvent être plus ou moins contraignantes.

Quelques variétés de plants de chanvre autorisées

Comme indiqué plus haut, pour cultiver du chanvre CBD en France, il faut choisir parmi une vingtaine de variétés autorisées.

Ces différentes variétés privilégiées par le ministère de la santé sont bien inscrites dans l’article 2 de l’arrêté du 22 août 1990, en application de l’article R. 5 132-86 du Code de la santé publique pour le chanvre et le cannabis. C’est un marquage effectué sur la base de certains critères bien définis.

Il s’agit notamment de la teneur en THC qui doit être inférieure ou égale au fameux seuil de tolérance de 0,2 %. Pour cultiver du chanvre CBD, vous devez utiliser des graines distribuées par un organisme agréé comme la CCPSC (Coopérative Centrale des Producteurs de Semence de Chanvre).

Lorsque vous achetez au niveau de ces organismes, vous recevez un certificat de semence qu’il faut conserver jalousement pour prouver le caractère licite de la culture, en cas de contrôle. C’est également interdit de resemer ses propres graines. Parmi les variétés de plants de chanvre qui sont associées à une teneur élevée de CBD et de terpènes, on peut citer entre autres :

  • Skunk CBD,
  • Haze CBD,
  • Kush CBD.

Par ailleurs, elles offrent aussi un excellent rapport qualité/prix. Elles donnent un rendement satisfaisant, une croissance rapide ou encore une floraison courte.

Donc, faire son propre CBD en France n’est pas impossible, mais nécessite une connaissance parfaite des enjeux liés à sa production.

Malgré la décision de la justice et la législation européenne, la production et la consommation de CBD sont en vogue en France dans les boutiques spécialisées.

Laisser un commentaire