CBD et test urinaire : Ce qu’il faut savoir !

Par Thibault

Le CBD est une molécule présente dans le cannabis, ainsi que dans la plante de chanvre. Sa consommation présente des avantages pour l’organisme.

Toutefois, les CBD contenant du THC sont interdits car ils rendent inconscients les consommateurs et les mettent en danger.

Pour s’assurer que cette interdiction soit respectée, le test urinaire au CBD a été mis en place. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le CBD et ce test.

Dans quelles situations le test urinaire est-il utilisé ?

Il faut savoir qu’en cas d’accident mortel ou en cas d’accident entraînant des blessures corporelles, le test urinaire au CBD est obligatoire. Il est également possible qu’un dépistage soit effectué lorsque vous commettez une infraction au Code de la route.

Par ailleurs, si un agent de police ou un gendarme vous soupçonne d’avoir consommé des stupéfiants, vous serez amené(e) à passer le test urinaire au CBD.

Toutefois, le test urinaire n’est pas le premier que subit une personne suspectée de conduire sous l’effet de la drogue. Les agents de police sont équipés d’un appareil leur permettant de faire d’abord le test salivaire au suspect. Si ce test est négatif à un produit stupéfiant, les forces de l’ordre arrêtent le contrôle et l’automobiliste peut repartir.

En rapport :   Dans quels pays la CBD est-elle légale ?

En cas de résultat positif, les forces de l’ordre gardent le permis de conduire dans l’attente de test plus poussé (test urinaire).

Celui-ci vise à déterminer précisément la concentration de principe actif dans le sang de la personne en infraction. Le test urinaire est réalisé par des laboratoires toxicologiques et permet également d’évincer tout risque de faux positifs.

Comment fonctionne le test urinaire au CBD ?

Au cours des tests d’analyse d’urine, une bandelette colorimétrique va réagir avec les substances présentent dans votre échantillon d’urine. Ces réactions chimiques se produisent en moins de quelques minutes seulement. Elles révèlent la présence ou l’absence dans le métabolisme de cannabis et de ses dérivés (herbe, haschich, huile).

Ce test peut également déceler d’autres produits stupéfiants, tels que la cocaïne, les amphétamines, l’héroïne, la kétamine, la méthadone, le crack… Les hallucinogènes sont eux plus difficiles à détecter par le test urinaire. Toutefois, les tests urinaires sont réputés pour être très fiables comparés à d’autres types de tests utilisés.

Le CBD peut-il être détecté lors du test urinaire ?

Une personne ayant consommé le CBD sera-t-elle positive au contrôle ? La réponse est non. Parlant de détection du cannabis, il faut savoir en réalité que l’on détecte uniquement les composés et les molécules interdites par l’ANSM.

Dans le cas du cannabis, le test sera positif uniquement s’il y a des traces de THC dans vos urines. C’est cette molécule qui est considérée comme une drogue et qui est à l’origine des effets euphoriques et psychotropes chez les personnes consommant du cannabis. Il n’y a donc aucun risque d’être contrôlé positif, puisque le CBD n’est pas une molécule psychoactive.

En rapport :   Que risque-t-on avec du CBD lors d'un contrôle de police ?

Bien que le CBD soit légal et en vente libre, il peut provoquer une légère somnolence. Il est donc fortement déconseillé d’en consommer avant de prendre le volant ou d’entreprendre toute autre activité qui nécessite une concentration optimale. Également, si vous consommez du CBD en fleurs, qui contient de petites traces de THC, vous serez testé positif ou positive au THC en cas de contrôle professionnel.

Durant combien de temps le CBD reste-t-il dans l’urine ?

Le CBD a un effet inhibiteur sur le système nerveux et reste dans l’urine pendant une durée déterminée. Difficile à détecter, le CBD est une substance qui ne reste pas longtemps dans l’organisme. Il est d’abord ingéré par voie orale ensuite traverse les voies respiratoires avant de se retrouver dans le sang et enfin dans l’urine. Que ce soit à la première ingestion ou de manière répétée, le cannabis ne subsiste dans l’organisme qu’à peine une semaine.

Bien qu’il reste aussi longtemps dans l’organisme, le CBD n’est détectable (s’il contient des traces de THC) dans l’urine que 24 heures après sa consommation. Passé ce délai, il n’y a plus de trace de CBD dans l’urine. Toutefois, le mode de consommation et la quantité de consommation sont des facteurs pouvant faire varier la durée de détection du CBD dans l’urine.

Pourquoi le test urinaire au CBD donne parfois de faux résultats positifs ?

Une étude a montré que certains tests urinaires peuvent produire des résultats positifs identiques pour le THC et le CBD. Dans cette étude, une méthode appelée chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse (GC-MS) a été utilisée pour analyser un échantillon.

En rapport :   CBD et test salivaire : Tout ce qu'il faut savoir !

L’un des inconvénients de l’utilisation de la GC-MS est qu’elle ne peut pas tester directement les médicaments non volatils, polaires ou thermiquement labiles. Pour cela, la méthode GC-MS nécessite que le technicien de laboratoire ajoute un produit chimique à l’échantillon d’urine avant de le placer dans la machine. Ce produit peut être de l’anhydride perfluoré ou l’alcool perfluoré, l’un comme l’autre peut réagir avec le CBD et le transformer en THC.

En réalité, le CBD se convertit en THC dans des conditions acides, ce qui donne parfois des résultats faussement positifs. Comment faire alors pour ne pas être sanctionné(e) à tort ? Exigez que le laboratoire utilise une technique plus précise connue sous le nom de chromatographie liquide haute performance pour confirmer les tests de dépistage de drogue.

Laisser un commentaire