Le CBD est-il dangereux pour les femmes enceintes ?

By Marine

Le consensus général est que la consommation de cannabis pendant la grossesse ou l’allaitement peut être dangereuse et que, sans recherches supplémentaires, le risque n’en vaut pas la peine. Certaines recherches indiquent que le THC passe dans le lait maternel et peut affecter le développement du nourrisson. En outre, la marijuana consommée pendant la grossesse peut avoir un effet négatif sur le flux sanguin utérin.

En va-t-il de même pour le CBD ? La vérité est que, bien qu’il partage de nombreuses propriétés avec la marijuana, le cannabidiol est un produit très différent. Pour commencer, le CBD légal contient moins de 0,03 % de THC, ce qui signifie que les utilisateurs ne ressentiront pas d’effet psychoactif. Que signifient ces différences pour les femmes enceintes et allaitantes ? Voici ce que nous avons découvert.

La recherche est limitée

La première chose, et peut-être la plus importante, à établir au sujet de l’utilisation du CBD pendant la grossesse est qu’elle n’a pas vraiment fait l’objet de recherches. Les données scientifiques qui existent sur l’utilisation du cannabis pendant la grossesse concernent principalement les produits dérivés de la marijuana. Le consensus général est que l’utilisation du cannabis pendant la grossesse pourrait être dangereuse et que, sans plus de recherche, le risque n’en vaut pas la peine.

Cela ne signifie pas nécessairement que le CBD est dangereux, mais plutôt que nous ne savons pas. C’est pourquoi il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de consulter leur médecin avant de commencer à consommer du CBD.

Utilisations potentielles du CBD pendant et après la grossesse

Même s’il n’y a pas de déclaration officielle sur la sécurité du CBD pour les femmes enceintes et allaitantes, de nombreuses femmes affirment que le CBD a amélioré leur expérience en raison de sa capacité à traiter certains symptômes spécifiques à la grossesse.

Pour commencer, les nausées pendant la grossesse peuvent devenir débilitantes pour certaines. L’hyperémèse gravidique est une maladie grave caractérisée par des vomissements persistants et des nausées si graves que les mères peuvent se déshydrater ou avoir du mal à maintenir un poids santé. Pour ces femmes, le CBD peut apporter un certain soulagement grâce à sa capacité à diminuer les vomissements et les nausées.

Jusqu’à 94 % des femmes enceintes connaissent des problèmes de sommeil, le plus grave étant l’insomnie persistante. Un repos adéquat est important pour la santé mentale de la mère. C’est pourquoi certaines mères peuvent se tourner vers le CBD, qui a été associé à une amélioration du sommeil.

Enfin, on estime qu’entre 8,5 % et 10,5 % des femmes enceintes et entre 4,4 % et 10,8 % des femmes en période postnatale souffrent d’un trouble anxieux généralisé. Bien que des recherches plus approfondies soient nécessaires, des études préliminaires sur les animaux ont révélé que le CBD pourrait être efficace pour réduire les symptômes de l’anxiété.

cbd

Utilisation du CBD pendant la grossesse ou l’allaitement

Il est difficile de déterminer si la consommation de CBD est acceptable pendant la grossesse ou l’allaitement, car la recherche s’est surtout concentrée sur la marijuana et le THC et sur leurs effets sur le développement du fœtus et du nourrisson pendant l’allaitement.

Cela dit, de nombreuses mamans ont consommé du CBD pendant leur grossesse. La meilleure façon de déterminer si ce produit du cannabis vous convient est de peser vos options avec votre prestataire de soins. Si vous décidez ensemble que le CBD est le bon choix pour gérer les symptômes de la grossesse ou du post-partum, votre médecin peut également vous aider à décider d’un dosage approprié.

Laisser un commentaire