En combien de temps votre organisme élimine le CBD ?

By Benoit

Le cannabidiol (CBD), un composé non intoxicant présent dans la plante de cannabis, peut potentiellement soulager les douleurs légères et l’anxiété. Si de nombreuses personnes utilisent le CBD pour ces bienfaits potentiels, la peur d’échouer à un test de dépistage de drogues est très présente pour d’autres. En effet, même avec la légalisation des produits à base de CBD dérivés du chanvre en France, il existe encore des incertitudes sur la façon dont le CBD interagit avec le corps.

Nous allons examiner ici les recherches existantes sur le CBD et son interaction avec le corps humain, ainsi que les facteurs qui peuvent affecter la durée de séjour du CBD dans votre organisme.

Combien de temps l’huile de CBD reste-t-elle dans votre organisme ?

Le CBD ne produit peut-être pas les mêmes effets intoxicants que le THC, mais il est stocké dans l’organisme. La durée pendant laquelle le CBD reste détectable dans l’organisme dépend de plusieurs facteurs.

  • Le métabolisme : Le métabolisme d’une personne joue un rôle important dans la vitesse à laquelle le CBD est métabolisé et finalement éliminé du corps.
  • La fréquence d’utilisation : L’utilisation fréquente du CBD influencera également la durée pendant laquelle il reste dans l’organisme.
  • Le dosage : Une grande quantité de CBD prise en une seule fois influencera la durée pendant laquelle le cannabinoïde reste dans le système.
  • La méthode d’administration : Les effets du CBD et sa présence dans le corps dépendent de la manière dont le cannabinoïde est introduit dans l’organisme. Par exemple, fumer ou vaper du CBD lui permet de faire effet presque immédiatement, tandis que l’ingestion retardera l’apparition des effets d’une heure ou deux.

Une étude de 1991 publiée dans Pharmacology Biochemistry & Behavior a examiné la concentration de CBD dans le sang après l’absorption quotidienne de fortes doses. Sur une période de six semaines, l’équipe de recherche a administré une dose quotidienne de 700 milligrammes de CBD à 14 patients atteints de la maladie de Huntington. Une semaine après l’arrêt du dosage, le CBD restant dans le sang n’était que de 1,5 nanogramme par millilitre et était « pratiquement indétectable » par la suite.

Un examen de 2018 des études existantes sur le CBD a révélé que la demi-vie estimée du CBD était de deux à cinq jours pour ceux qui prenaient une dose orale quotidienne. D’autres méthodes d’administration ont livré des demi-vies variées.

Conclusion : Bien que le temps pendant lequel le CBD est détectable dans le corps dépende des facteurs susmentionnés, nous pouvons déduire que le CBD quittera probablement le système après une semaine ou deux.

Combien de temps le CBD est-il détectable dans l’urine ?

Nous avons une idée de la durée pendant laquelle le CBD reste dans le sang, mais il existe peu de recherches sur la durée pendant laquelle le CBD est détectable dans l’urine. Dans une étude de 2016 publiée dans le Journal of Pain, les participants ont reçu différents types de produits de cannabis riches en CBD, notamment des huiles, des capsules et de la fleur. Deux heures après l’administration, les échantillons d’urine des 15 sujets ont été testés positifs au CBD. Les chercheurs ont suivi un participant après le dernier jour d’administration et ont constaté que le CBD n’était plus détectable dans l’urine après 24 heures.

Il est important de noter que, bien que les preuves existantes nous montrent que le CBD peut certainement être détecté dans le corps pendant un certain temps, la plupart des tests de dépistage de drogues recherchent spécifiquement la présence de THC. Par conséquent, les informations précises sur la durée pendant laquelle le CBD reste dans le corps restent limitées par rapport aux informations sur le THC.

Conclusion : À part l’étude qui a montré que le CBD n’était plus détectable dans l’urine après 24 heures, il n’y a pas beaucoup de recherches sur les tests de dépistage du CBD dans l’urine.

Combien de temps durent les effets de l’huile de CBD ?

La méthode de consommation joue un rôle crucial pour déterminer combien de temps il faudra pour ressentir les effets du CBD et combien de temps ils dureront.

Ingestion

L’ingestion orale est la méthode la plus courante de consommation de CBD. L’administration de quelques gouttes d’huile de CBD directement dans la bouche est certainement un moyen pratique de profiter des avantages potentiels de ce cannabinoïde thérapeutique. Cependant, l’ingestion n’est pas nécessairement la méthode de consommation la plus efficace pour ceux qui veulent ressentir les effets du CBD immédiatement.

Le fait d’avaler de l’huile de CBD empêche le cannabinoïde d’entrer immédiatement dans la circulation sanguine. Au lieu de cela, il va d’abord traverser le tube digestif, puis le foie, où il sera décomposé avant d’atteindre finalement la circulation sanguine.

Des études montrent que lorsque le foie métabolise les composés du CBD, ceux-ci subissent ce que l’on appelle « l’effet de premier passage ». Les enzymes du foie réduisent la concentration de CBD avant que le reste soit finalement envoyé dans la circulation sanguine et circule dans tout le corps. Si la consommation orale de CBD est devenue populaire pour sa facilité d’utilisation, elle peut être une méthode de consommation inefficace par rapport à l’inhalation ou à l’administration sublinguale. En effet, seulement 5 % environ du CBD avalé se retrouve dans la circulation sanguine, ce qui signifie que cette méthode offre une faible biodisponibilité.

En résumé : Que vous ingériez de l’huile de CBD ou des gâteaux infusés au CBD, le processus de digestion est aussi long que celui de l’ingestion, ce qui réduit la concentration totale de CBD dans le sang. En cas d’ingestion, il peut s’écouler entre une et deux heures avant que les effets du CBD ne se fassent sentir. À partir de là, vous pouvez ressentir les effets pendant une heure à plusieurs heures, selon la dose et votre réaction au CBD.

Méthode sublinguale

La méthode sublinguale est considérée comme plus efficace que l’ingestion. L’huile de CBD peut être consommée par voie sublinguale en plaçant quelques gouttes sous la langue et en les maintenant pendant deux à quatre minutes, puis en utilisant la langue pour la faire pénétrer dans les tissus sous la langue et à l’intérieur des joues avant d’avaler le reste. Grâce à cette méthode, le CBD passe dans la circulation sanguine via les muqueuses situées dans la bouche, en contournant complètement le système digestif et le foie.

En résumé : La consommation de produits à base de CBD par voie sublinguale entraîne une biodisponibilité plus élevée que la consommation de produits à base de CBD par voie orale. Selon la dose et votre réaction au CBD, les effets de la consommation sublinguale devraient se manifester dans les 30 minutes et durer de une à trois heures.

Inhalation

L’inhalation est également une méthode d’administration efficace du CBD en raison de son absorption rapide et de l’efficacité des poumons à transférer le CBD dans la circulation sanguine. Que vous fumiez une variété à forte teneur en CBD ou que vous tiriez une bouffée d’un stylo à vape au CBD, l’interaction avec le corps reste la même. Lorsque le CBD est inhalé, les cannabinoïdes sont envoyés directement dans les poumons, où ils sont rapidement absorbés dans la circulation sanguine et mis en circulation.

Conclusion : Les preuves existantes suggèrent que le CBD atteint sa concentration sanguine maximale dans les trois minutes suivant l’inhalation, ce qui signifie que tout effet devrait se faire sentir peu de temps après l’utilisation. Les effets devraient ensuite durer entre 45 minutes et quelques heures.

Le CBD sera-t-il détecté lors d’un test de dépistage de drogues ?

Dans la plupart des cas, il est très peu probable que le CBD donne un résultat positif lors d’un test de dépistage de drogues. La plupart des tests de dépistage de drogues sont conçus pour rechercher spécifiquement la présence de THC ou de substances apparentées. De plus, les employeurs respectent généralement les directives des services de santé mentale et de lutte contre l’abus de substances (SAMHSA), qui prévoient la détection du THC mais pas celle du CBD.

N’oubliez pas que même les produits de CBD dérivés du chanvre sont légalement autorisés à contenir jusqu’à 0,3 % de THC. Cela pourrait faire hésiter certains consommateurs curieux de CBD qui ne veulent pas de THC dans leur organisme ou risquer un résultat faussement positif lors d’un test de dépistage de drogues. Cependant, les chances d’échouer à un test de dépistage de drogues en utilisant de l’huile de CBD extraite du chanvre sont extrêmement minces. Il faudrait prendre une dose exorbitante d’huile de CBD à spectre complet (les estimations vont de 1 000 à 2 000 milligrammes par jour) pour risquer un résultat positif au test de dépistage.

Les consommateurs qui veulent être très prudents et utiliser du CBD sans THC devraient choisir une huile à large spectre ou un produit CBD qui contient un isolat pur de CBD. L’huile à large spectre est raffinée pour exclure le THC, tandis que les isolats de CBD ne contiennent ni THC ni autres cannabinoïdes d’origine végétale. Pour s’assurer que votre CBD ne contient pas de THC, il est important de se procurer des produits auprès de fabricants réputés qui fournissent un certificat d’analyse d’un laboratoire d’essai tiers.

Conclusion

D’après les recherches existantes, le CBD peut rester dans votre organisme entre 24 heures et quelques semaines. Ce délai peut varier en fonction de divers facteurs, dont le métabolisme, la méthode de consommation, la fréquence d’utilisation et le dosage.

Pour ceux qui sont préoccupés par les tests de dépistage de drogues, il existe différents types de tests de dépistage de drogues avec des seuils de détection variables pour le THC. La méthode de dépistage des drogues la plus couramment utilisée est le test urinaire, dont le seuil de détection est généralement plus bas. Dans le cadre de la SAMHSA, le seuil de détection de la présence de THC est de 50 nanogrammes par millilitre. Un nanogramme correspond à un milliardième de gramme. Compte tenu des recherches effectuées, il serait très inhabituel d’échouer à un test de dépistage de drogues après avoir consommé des produits de CBD autorisés et testés en laboratoire.

Laisser un commentaire