Quels sont les origines et le sens des mots « Moula » et « Moulaga » ?

Par Romain

« Mais elle est où la moulaga ? » La difficulté réelle est de comprendre ce que cette phrase – et le Moula qui va avec – implique, car elle apparaît souvent dans les musiques des rappeurs que l’on entend à la radio ou dans les playlists de streaming.

Ces phrases ont été très présentes dans le rap français ces derniers mois, notamment dans les tubes ambiants de Heuss l’Enfoiré (« Georges Moula », « khapta », « moulaga », « Aristocrate » pour ne citer qu’eux). A tel point que « moula » est l’un des termes les plus recherchés sur Google en 2019. (9e dans un classement dominé par « procrastination », « pervers narcissique » et « GAFA »).

Raison de plus pour réfléchir à ce qu’impliquent « moula », « moulaga » et « moula-gang ». Beaucoup de gens autour de nous, même ceux qui chantent les airs, ignorent le terme. Nova a déjà indiqué en novembre 2018 que « moula » serait né aux États-Unis dans les années 1930, si l’on creuse un peu. Pour beaucoup, il était dérivé du mot espagnol « mula », qui désigne ceux qui convoient de l’argent ou des stupéfiants.

Une expansion des mots moula et moulaga avec le Rap

D’autres l’attribuent à l’expression argotique américaine  » moolaah « , qui désigne l’argent. Selon le site lerapenfrance, le mot a été immédiatement adopté dans le rap américain, comme en témoignent le titre We Need Some Money de Chuck Brown en 1984 et le titre For The Money de G  » Len en 1995.

Dans Keep Your Hands High, Notorious BIG et Tracey Lee profitent du « moolah ».

Avec le rappeur Booba, le terme « moula » fera une réapparition après une brève absence. « Je dois faire du biff, de la mula, du caramel », chante-t-il sur Caramel de 2012. En d’autres termes, j’ai besoin de gagner de l’argent.

En rapport :   Où acheter de la Weed ou de la Beuh en France ?

Aujourd’hui, des rappeurs comme Heuss l’Enfoiré, qui l’utilise dans tous ses morceaux, PNL, Gradur, Jul, et une ribambelle d’autres emploient ce terme.

Cependant, le terme « moula » sera bientôt redéfini. Il signifie également « herbe » ou « drogue » et est utilisé par MHD ou Hamza. Il donnera également naissance à un esprit connu sous le nom de « gang de la moula ». La propriété du rap est une expansion de l’expression. Par ailleurs, dans une interview accordée à Konbini, Koba LaD a déclaré qu' »un terme que nous développons change de sens selon les circonstances. »

Laisser un commentaire